Porté par les évolutions règlementaires sur la facture électronique, le marché de la gestion des comptes fournisseurs va s’accélérer au gré des échéances de mise en œuvre de cette facture électronique devenant obligatoire. Dans ce contexte, de nombreux fournisseurs évolueront pour devenir Plateforme de Dématérialisation Partenaire (PDP) et se différencier dans le nouveau paysage concurrentiel.

Les fonctionnalités de la gestion du compte fournisseur :

Appelé gestion du compte fournisseur ou ‘Procure-to-Pay’, le processus va de la demande d’achat jusqu’au paiement des biens ou services reçus, en intégrant les fonctionnalités de :

  • sourcing fournisseurs,
  • engagement de dépenses,
  • gestion de la commande,
  • gestion des livraisons,
  • gestion des factures fournisseurs et rapprochement des engagement de dépenses,
  • gestion des litiges et des écarts,
  • export des données en comptabilités voire écriture en comptabilité,
  • archivage et reporting

Les leviers de développement du marché :

Dans un premier temps, ce marché était soutenu par des besoins de digitalisation. Ainsi début 2020, dans une enquête menée par Markess avec la DFCG (Association des Directeurs Financiers et du Contrôleur de Gestion), 52% des décideurs interrogés mentionnaient le Procure-to-Pay comme un processus à digitaliser en priorité.

Ensuite, la distanciation imposée par la crise sanitaire a révélé l’importance de digitaliser la chaîne qui relie les entreprises à leurs fournisseurs et garantir la gestion des factures et des livraisons des biens et des services. Les investissements se sont ainsi poursuivis sur ce segment en 2020 et 2021.

Demain, les évolutions règlementaires autour de la facture électronique vont porter le marché au gré d’échéances règlementaires échelonnées selon les tailles d’entreprise, entre 2024 et 2026.

Si les plus grandes entreprises ont déjà en partie digitalisé leur processus financiers, elles poursuivront leurs investissements non seulement pour s’adapter aux exigences règlementaires (qui vont impliquer de mettre en place de nouveaux flux de factures) mais également pour profiter de cette mise en conformité en améliorant encore leurs processus. Le but recherché est d’optimiser, d’automatiser, et de fiabiliser les échanges autour de la facture.

Pour les plus petites entreprises, ce sont principalement les évolutions règlementaires qui vont accélérer leurs investissements. Elles devront être prêtes à recevoir des factures électroniques au 1er juillet 2024 et à les émettre début 2026. Le rôle des experts-comptables dans cet accompagnement ou comme prescripteur n’est pas négligeable. Les TPE et PME auront la possibilité pour celles qui reçoivent peu de facture de ne recourir qu’au portail public de facturation (PPF) pour gérer leur facture électronique. Par ailleurs, elles pourront, si elle le souhaite, anticiper la mise en œuvre de l’obligation de facturation électronique avant l’échéance de 2026, en respectant les modalités applicables, c’est-à-dire notamment passer par une plateforme partenaire ou le portail public de facturation (PPF).

Un environnement concurrentiel en restructuration :

Le marché est aujourd’hui composé de nombreux offreurs de fonctionnalités du processus P2P avec des éditeurs sectoriels (comme Isagri), des généralistes (SAP, Sage, Infor, Workday, Oracle, …), des spécialistes (Yooz, Esker, Coupa, Basware, Proactis, Synertrade, …) voire des éditeurs qui adressent la digitalisation des processus autour de la facture (citons notamment Cegedim, Itesoft, OpenText, Docaposte, Tessi).

Le marché est en pleine transformation avec d’une part de nombreux fournisseurs qui se dirigeront vers une immatriculation pour devenir plateforme de dématérialisation partenaire (PDP), et d’autre part de nouveaux entrants comme Unifiedpost Group qui a construit la plateforme jefacture.com pour l’Ordre des experts-comptables.

Les enjeux sont forts : se différencier dans un contexte concurrentiel vif où de nombreux acteurs évoluent pour se positionner dans le paysage nouveau dessiné par les évolutions règlementaires.

________________________

L’expertise de Markess by Exægis sur la Digitalisation des processus documentaires & métiers :

Markess by exægis développe un programme annuel de recherche dédié à la digitalisation des processus documentaires et métiers. Renseigné à partir de plusieurs centaines d’entretiens par an de décideurs métiers, de DAF, de DG, de DSI, ainsi que de prestataires du marché, ce programme d’études délivre des données sur les besoins et les attentes des décideurs, leurs approches, les enjeux et tendances… Complétées par des sources tierces, ces données alimentent les modèles prévisionnels de marché élaborés et suivis par Markess by Exægis autour de cette thématique.

———————————

Markess by Exaegis est un cabinet d’analystes spécialisé sur les marchés français du numérique. A partir de ses programmes de Recherche, le cabinet accompagne les Directions Métiers dans leur compréhension et évaluation de partenaires numériques, et les Éditeurs de Logiciels et ESN dans leur stratégie de développement.

Pour plus d’informations sur nos analyses et sur le contenu de nos programmes,
n’hésitez pas à nous contacter !
Juliette Courty-Garnier02 47 87 10 09
juliette.courty-garnier@markess.com

Ajoutez vos commentaires

Your email address will not be published.